MOONLIGHTS
RPG Science-Fiction / Fantastique. Avatars illustrés. Tous âges et niveaux. Pas de minimum de mots.
2107. Terriens et Lunariens vivent dans la paix, sous le signe du partage et de l’évolution. Grâce à la lumière lunaire et aux sélénites, les humains commencent à développer les mêmes pouvoirs que leurs cousins. Pour la première fois cette année, après un siècle et demi d’histoire complexe entre la Terre et la Lune, le tirage au sort a désigné un Lunarien pour prendre la tête du Conseil de la Fédération Terrienne. La nouvelle est clivante : si certains y voient une belle progression à l’avenir, d’autres redoutent les contestations ou même des luttes de pouvoirs en ces temps troublés. Sous Terre aussi, chez les Endogées, les opposés s’affrontent, entre régression et idéalisme. Alors que chacun essaie d'avoir sa part du gâteau, votre aventure commence ici : qui serez vous ?

Partagez | 
"I worshipped you." Gregory T. Catherine [Validé]
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 15:03
avatar
12
messages
Date d'inscription : 27/04/2017
Zone Image :
Messages : 12
Genre : Masculin
Occupation : Thanatopracteur
Habitat : Umbra
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Sujet: "I worshipped you." Gregory T. Catherine [Validé]

CATHERINE T. GREGORY
feat. artworks @ Len-Yan
Nom : Catherine
Prénom(s) : Gregory Tomas
Age : 26 ans
Genre : Homme
Orientation Sexuelle : Hétéro
Peuple : Endogée
Pouvoir :
Métier : Thanatopracteur
Lieu de vie : Umbra

 

« Just don't forget to turn the light off, so you can love a little darker. »
PHYSIQUE

"Gregory. Lève-toi."

C'est ce qu'elle dit. D'abord, c'est vrai : il faut se lever. C'est plus que l'heure, et elle sait qu'il est occupé. Sa journée sera longue, encore.
Et pourtant, elle n'a pas non plus réellement envie qu'il parte.

Alors elle tente d'imprimer l'image du jeune homme dans sa mémoire.
Il est difficile de l'oublier, de toute façon.

Elle pose sa main délicate sur le torse de Gregory. Il se soulève et s'abaisse régulièrement. Sa peau claire est marbrée de tatouages.
Elle se promène un peu : son corps est marqué. Robuste sans être musclé, son corps est tendu. Manque de sommeil ? Stress ? Elle ne sait pas.

Pourtant, elle aimerait savoir.

Soudain, le visage du jeune homme se crispe. Sa mâchoire carrée se contracte.
Oups.
L'a-t-elle réveillé ?

Un visage délicat quoique marqué par la fatigue se tourne vers la demoiselle. La peau est lisse, diaphane. Le sang afflue vers les joues, et les voilà légèrement colorées de rouge.

Il porte une main à son front ; vaine tentative de protéger ses yeux fragiles de la lumière.
Sa main libre, elle, cherche avidement celle de la jeune femme dans le vide.
La saisissant enfin, il sourit.

"Salut."
"Hey..."

Elle aussi, sourit. Elle aussi, rougit.
Les lèvres de l'homme, charnues et gourmandes, s'étirent en un sourire radieux.
Tellement rare.

Il plisse les yeux. C'est trop lumineux pour lui, faut croire. Ses longs cils clairs papillonnent et, bientôt, laissent place à deux iris tout aussi pâle, mais rougeoyant.
C'est bizarre : mais elle aime.
Ca lui donne quelque chose en plus, se dit-elle.

Elle lui attrape une mèche éparse, d'un blond si cendré qu'elle se fond dans la lumière.
Les cheveux fins roulent entre ses doigts.

Il rit. Ah.
C'est franc, c'est doux. Mais c'est rauque, un peu.
"Tu peux aussi rire", c'est ce qu'elle se dit.

Il rit, et la regarde. C'est un de ces regards pénétrant, qui détaille, qui sonde.
Il la regarde, puis se lève.

Et même si la tenue d'Adam lui convient bien, il faut s'habiller.
Oh non, Gregory ne se prends pas la tête. Il repasse son haut blanc échancré, un boxer et son pantalon café à bretelles.
Il regarde sa montre : il est tard.

Alors il plie son mètre quatre-vingt huit en deux, embrasse la jeune femme, et part.

Elle reste un moment interdite.
Un papillon : Gregory est un papillon.

Aussi fragile, aussi éphémère.

PSYCHOLOGIE


Gregory vient de partir. Elle sait qu'il ne reviendra pas avant un moment.
Peut-être même jamais.

Alors, elle se sent seule. Elle se sent seule, et sait que lui, non.
Alors, elle se sent encore plus seule.

Gregory n'est pas du genre à s'attacher. Et pourtant, on s'y attache.
Elle se sent bête.

Pour lui, ce n'était qu'une simple histoire sans lendemain. N'importe qui aurait pu faire l'affaire.
N'importe qui, à condition qu'il n'y soit pas attaché.
Combien de fois est-ce arrivé ?

Elle aurait aimé qu'il parle plus. Sauf que Gregory ne parle pas beaucoup. Et s'il parle, c'est pour dire des choses qui ne le concernent pas, qui ne le touchent pas.
Alors, quand Gregory parle, tout le monde l'écoute.

Ce n'est pas de la timidité. Ce n'est pas qu'il est introverti.
Il n'aime juste pas vraiment parler.

Et pourtant, même s'il est peu loquace, Gregory n'est pas froid pour autant.
De lui se dégage une étrange chaleur : on se sent bien, quand il est là.
Présence étrangement apaisante.

Elle se sentait bien. C'est bête, pourtant.
Elle aurait aimé être quelqu'un d'important.
Parce qu'elle sait qu'avec les êtres chers, Gregory est prêt à tout. Il change du tout au tout.
Il est plus doux. Plus attentionné. Plus passionné.

Avec eux, il montre des sentiments. C'en est presque violent, parfois.
"Il emmagasine", pense-t-elle.
En fait, elle n'en sait rien.

Il y a tellement de choses qu'elle ne saura jamais.

Gregory est un romantique dans l'âme.
Gregory est un curieux maladif. Il passe sa vie à lire, se documenter, s'instruire.
Gregory se bat pour ses convictions, ses croyances, ses espoirs.
Gregory est volontaire et aimable. S'il faut faire quelque chose, que ce soit même ennuyeux ou risqué, il sera toujours partant.

En vérité, il y a tellement de choses qu'elle ne saura jamais.

Parce qu'il est tellement de choses à la fois.

HISTOIRE


"Gregory..."

Une main touche son épaule froide.
Soudain, il revient à lui.

Il revient à lui, et la tête lui tourne un peu.

Le corps inerte en face de lui a fait remonter un flot massif de souvenirs.

Quelque part sous le drap blanc, il cherche une main. Et lorsqu'il l'attrape enfin, la réalité le percute de plein fouet.
La sensation de la mort.

Il aurait préféré ne pas se lever.

Le chariot roule jusqu'à une table aseptisée. Le corps est déplacé, en douceur.
Puis, il demande à ce qu'on quitte la pièce.

Alors, seul dans ce face à face avec la mort, il murmure.

"Bonjour, Maman."

Il fallait que cela arrive. Il savait que ça arriverait.
Il savait qu'elle ne vivrait pas aussi longtemps que lui. Mais voilà plusieurs mois qu'elle montrait de grands signes de faiblesse, de déclin.
La maladie l'avait emportée.

Il prit une grande inspiration, et se mit au travail.

Quelques temps plus tard, elle fut prête.
Prête pour une dernière fois.

Le corps fut replacé dans le cercueil massif, ornementé et décoré avec soin, puis transporté jusqu'au lieu de la cérémonie.

Gregory eut a peine le temps d'enfiler un costume.
Plusieurs lui ont dit qu'il ne fallait pas qu'il s'en occupe. Il n'a rien voulu entendre.

Il marcha jusqu'à une petite église, sans prétentions, que fréquentait assidûment sa mère.
Nombreux étaient ceux qui se bousculaient à l'entrée, afin de voir une dernière fois la défunte, et de lui rendre un dernier hommage.

Sauf un Lunarien.

Ils étaient assez rare ici bas, impossible donc de le rater.
Gregory aurait pourtant tout donné pour ne pas le croiser.

Il tenta d'entrer sans lui jeter un regard.
En vain.

"Tu ne me dis plus bonjour ?"
"..."

Il était arrêté à la hauteur de l'homme.
Le regard droit, en direction de l'intérieur de l'église.
La mâchoire crispée.

"Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas réunit, tous les trois."

Une veine s'affolait près de sa tempe gauche.
Silence.

Gregory reprit sa marche, et s'arrêta en bas de l'escalier.

"Personne ne t'a demandé de venir." qu'il lui lança.

L'autre rit.

Il en a toujours été ainsi.

Gregory est un enfant issu d'une Endogée et d'un Lunarien. Ce mélange, même s'il n'a pas été clairement critiqué, n'a pas été bien vu. Sa mère a souffert en silence pendant des années d'un "conjoint" absent et d'un entourage peu compréhensif.
Avant de mourir.
Pourtant, tout le monde ici apprécie le petit Gregory.
Peut-être parce qu'il est différent.

Gregory est différent sans l'être. Né albinos, son physique étant influencé par son sang Lunarien, personne n'a vu la différence.
Sauf pour ses yeux.

Gregory n'a pas été un enfant difficile. D'un caractère doux, quoique taciturne, il a toujours obéit sans broncher.
Serviable, calme, intelligent.
En vérité, les gens attendaient beaucoup de lui. Constamment surveillé, il devait répondre à des attentes non-exprimées. Juste à cause de son père.

Les gens se sont fait plus regardant lorsqu'il est devenu adolescent, puis adulte.
Allait-il ressembler à son géniteur ?

Malheureusement pour les racontars, non.

Gregory a toujours tenu son géniteur en horreur. Il le révulse, c'en est presque maladif. Lui qui parle peu refuse de parler de cet homme.
Un lâche, une ordure, un menteur.
Homme à femmes, il n'a jamais été présent ; Gregory n'a jamais voulu qu'il entre dans sa vie, autrement.

A chaque fois, la même rengaine : il est désolé. Il va changer. Il va revenir.
A chaque fois, la même fin.

Alors qu'il soit là, aujourd'hui, non.
Non.
Gregory ne peut pas. Il ne le veut pas.

Et pourtant, au fond de lui, il sait qu'ils se ressemblent. C'est comme ça.
C'est comme ça.

Il entre dans l'église, suivi de près par l'autre.

Pour rendre hommage à la femme qu'ils ont aimé.

Là, dans la salle, la lumière filtre à travers les grands vitraux.
La poussière virevolte, et l'on croirait que le temps s'est suspendu.

Une femme semble dormir, là, dans un écrin doré.

Elle est belle : Gregory est fier de lui.
Il se dit qu'il a bien choisi son métier.

Lui qui, issu d'une Endogée et d'un Lunarien, est voué à vivre un peu plus longtemps qu'eux.

Ici, où les gens meurent "plus vite" que les autres, il s'est senti comme obligé de leur rendre leur beauté.
Comme si, dans une dernière parole muette, ils disaient : "Nous mourrons plus jeunes que vous, mais nous mourrons plus beaux."

Effacer les traces de la mort : voilà ce qu'il aime.
Parce qu'il sait qu'elle le suivra.

Il touche son torse, à l'endroit même où est tatoué un papillon.
Les endogées sont des papillons.

Aussi éphémères.

Moi, Ninoscerem
Comment es-tu arrivé sur le forum ? Via partenaires et partenaires.
Décris-toi en quelques mots : Je suis gentil et je fais un super boeuf-bourguignon. :kappa:
J'ai 22ans et je suis étudiant en LLCER Anglais. Et je suis gentil.
Un commentaire à faire ? Le forum est super joli en plus d'être clair et fonctionnel, j'apprécie énormément le design !
© LYXIAE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 19:23
avatar
142
messages
Date d'inscription : 04/02/2017
Zone Image :
Messages : 142
Genre : Féminin
Occupation : Journaliste et communiquante.
Habitat : Ys.
Pouvoir : Polymorphie
Joué par : Lyxiae
Avatar : Yennefer de Vengerberg
http://moonlights.forumotion.com/t107-aller-et-retour http://moonlights.forumotion.com/t38-lorelai-helena-nilsson-im-not-heartless-ive-just-learned-how-to-use-my-heart-less http://moonlights.forumotion.com/t69-lorelai-h-nilsson-moonlight-shadow
Administratrice Lunaire
Administratrice Lunaire
Sujet: Re: "I worshipped you." Gregory T. Catherine [Validé]
Bonsoir et bienvenue, une nouvelle fois !

Gosh que j'ai aimé ta fiche. Peut-être l'atmosphère, l'ambiance, la musique que j'écoute, je sais pas, mais j'ai tout lu d'une traite, ça se mange sans faim. J'ai vraiment beaucoup aimé l'approche de ton personnage, ton personnage lui-même, tout ce qu'il est, son concept, et ses petites originalités. La méthode que tu as employée pour le décrire fonctionne très bien, et l'histoire est vraiment envoûtante. C'est peut-être dû à ton choix d'avatar ou un je-ne-sais-quoi dans ton style d'écriture, mais j'ai eu la sensation de percevoir visuellement la scène. Comme si je pouvais vraiment imaginer ces gens, cette ambiance.

Enfin, bref, je m'emballe, je m'emballe, mais tout ça pour dire que c'est vraiment une bonne fiche. J'ai adoré la lire, adoré l'histoire surtout, la façon naturelle d'apporter les informations avec une mise en scène prenante. Je peux donc te dire sans te surprendre que tu es validé ! Bienvenue chez les Endogées !

Tu peux maintenant aller faire un tour au listing des avatars et au registre des citoyens, faire ta fiche de liens, chercher quelqu'un pour RP avec toi, faire ton carnet personnel si le coeur t'en dit aussi. Bref, amuse toi bien, j'ai hâte de voir ce que va devenir ton personnage !

lorelai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 19:38
avatar
12
messages
Date d'inscription : 27/04/2017
Zone Image :
Messages : 12
Genre : Masculin
Occupation : Thanatopracteur
Habitat : Umbra
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Sujet: Re: "I worshipped you." Gregory T. Catherine [Validé]
Merci beaucoup Lorelai !

Je te remercie pour ton joli message, je suis content que tu aies apprécié ce que tu as lu. C'est vachement encourageant pour RP haha !
Merci pour tout ces compliments ! (:

Du coup je file faire tout ce qui est administratif etc ! Encore merciiiiii tout plein !
Revenir en haut Aller en bas
messages
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: "I worshipped you." Gregory T. Catherine [Validé]
Revenir en haut Aller en bas
"I worshipped you." Gregory T. Catherine [Validé]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Gregory Donovan. [Validée]
» Catherine Mimosa [validée]
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlights ::  Persona ::   Présentations ::   Présentations validées-
Sauter vers: