MOONLIGHTS
RPG Science-Fiction / Fantastique. Avatars illustrés. Tous âges et niveaux. Pas de minimum de mots.
2107. Terriens et Lunariens vivent dans la paix, sous le signe du partage et de l’évolution. Grâce à la lumière lunaire et aux sélénites, les humains commencent à développer les mêmes pouvoirs que leurs cousins. Pour la première fois cette année, après un siècle et demi d’histoire complexe entre la Terre et la Lune, le tirage au sort a désigné un Lunarien pour prendre la tête du Conseil de la Fédération Terrienne. La nouvelle est clivante : si certains y voient une belle progression à l’avenir, d’autres redoutent les contestations ou même des luttes de pouvoirs en ces temps troublés. Sous Terre aussi, chez les Endogées, les opposés s’affrontent, entre régression et idéalisme. Alors que chacun essaie d'avoir sa part du gâteau, votre aventure commence ici : qui serez vous ?

Partagez | 
Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Avr - 19:47
avatar
45
messages
Date d'inscription : 25/02/2017
Zone Image :
Messages : 45
Genre : Masculin
Occupation : Anciennement professeur, bosse maintenant avec Zenon (est généticien)
Habitat : Ys principalement / Lune
Pouvoir : Télépathe
Avatar : OC / Kyle B. - South Park
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Sujet: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon

Zenon & Konstantin

Today is a great day to learn something new !

J'avais beau être professeur depuis plusieurs années désormais, voir l'amphi vide avait le pouvoir de me flanquer la frousse à chaque fois. Je redoutais les moindres heures de cours. Je ne me connaissais que trop bien, après tout, et je savais pertinemment que j'étais le genre d'individu qui loupait une marche ou qui buttait sur ses mots. Le physique devait jouer un peu aussi, et avec ma dégaine habituel d'adolescent acnéique, difficile d'en imposer devant des élèves qui semblaient plus âgé que moi.

Il était encore tôt, personne n'était encore là, mis à part moi, affairé à corriger des copies sur mon bureau. Je ne me sentais pas très bien, mais c'était habituel, alors je tentais tant bien que mal d'ignorer le malaise. A chaque fois, avant que le cours ne commence, je stressais comme un adolescent tout juste majeur à l'approche des examens finaux. Certains y verront un comportement névrosé et maladif, mais j'ai toutes mes raisons de craindre les cours : Je n'arrivais jamais à me faire respecter.

Après tout, mon premier jour ici s'était déjà avéré catastrophique, et je mis un certain temps à expliquer à mon entourage que j'étais professeur, et non pas élève. J'imagine que là est le principal problème : Aucun de mes élèves ne me voit comme leur professeur, juste comme un type de leur âge un peu paumé. Paumé, je l'étais, mais à force d'enseigner ici, ils finissaient par comprendre que j'étais plus vieux qu'eux. Mais il faut croire que le physique joue énormément, puisqu'ils continuaient à me manquer de respect.

La pile de copie à ma droite s'amenuisait. Ils avaient plutôt des bonnes notes, mais je ne savais jamais si c'était car je donnais des cours de qualité ou bien si je les surnotais. Je n'avais pas envie de les casser, mais plutôt de les encourager. Ainsi, je suis un de ceux qui rajoute un point sorti de nulle part pour arrondir à la moyenne.

Rapidement, quelques élèves se pointèrent, et prirent leur place. J'attendais les retardataires avant de commencer mon cours, le titre de la leçon du jour inscrite au tableau. A peine la moitié des élèves était installée qu'il y a avait déjà beaucoup trop de bruit. Je raclais ma gorge, un peu malade (mais comme à mon habitude), et je leurs exigeais de se calmer. Je n'avais pourtant pas prévu que mon ordre se transforme en une sorte de d'imploration enrouée et peu convaincante.

-Un peu de calme, s'il vous plaît … ?

Je crois que personne n'a vraiment entendu de toute façon. J'espère ? J'espère qu'ils ne me méprisent pas au point de m'ignorer de la sorte. Si … ? Mieux vaut ne pas trop y penser.

Encore quelques minutes, et tout le monde avait pris sa place. Ils devaient tous être soit sur leur portable, soit en train de discuter. Moi, j'étais debout, devant eux, toujours aussi mal à l'aise qu'à mon premier jour. Finalement, ma voix finit par percer dans cet écho sourd.

Un semblant de calme. Enfin.

Du moins, ils avaient remarqué que j'étais là, et rien que pour ça, je m'estimais content. Certains me regardaient, en souriant, mais je trouvais toujours leur sourire emplis de jugement. Je savais pertinemment qu'ils se moquaient tous de moi. Je rajustais ma cravate et commençait mon cours, ma voix surpassant à peine celle de la classe.

Pendant que je m'évertuais à expliquer de manière claire un cours dont la moitié se moquait complètement, je fus soudainement pris d'une quinte de toux.

La poussière d'une classe et l'asthme ne feront décidément jamais bon ménage.

Une longue minute. Ça peut paraître cours, mais une minute en train de s'étouffer devant presque une centaine de pair d'yeux, c'est affreusement long. Par contre, si l'on omet mes raclements de gorge intempestifs, un silence de plomb s'installa dans la classe. Ils le faisaient exprès, n'est pas ? Ils faisaient absolument tout pour me mettre mal à l'aise. Dieu que je déteste mon travail.

Finalement, mon inhalateur me sauva encore une fois, et je pus reprendre mes cours, les joues rougies et les cheveux décoiffés par cet échauffement. Mais bon. J'imagine qu'on ne fait guère la différence quand je suis coiffé ou non.

]-Ou en étais-je déjà … ? Ah … Oui.

Si je m'écoutais, je sauterais par la fenêtre, presque moins émotionnellement éprouvant. Evidemment, je tenais encore au peu de dignité qu'il me restait, alors je me contentais de compter les secondes jusqu'à la prochaine heure. Et cette heure s'avérait bien longue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Avr - 22:25
avatar
47
messages
Date d'inscription : 27/03/2017
Zone Image :
Messages : 47
Genre : Masculin
Occupation : Physicien, biologiste.
Habitat : Qui se contente d'une seule demeure ?
Pouvoir : Extralucide
Joué par : Un type qui joue Zenon Vasz
Avatar : Desty Nova - GUNNM
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Terrien
Terrien
Sujet: Re: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon
L'amphithéâtre est sombre, souterrain et bruyant comme une gare. Les néons blafards ornant les tuiles du plafond diffusent leurs rayons crus sur les festivités dégradées en lignes courbes de sièges quelques mètres en-dessous d'eux, originalement échues à partager le savoir et promouvoir l'évolution. Chose ironique, quand le système d'éducation frôle la stagnation depuis plusieurs centaines d'années, et que ces vastes pièces restées inchangées prennent, en l'occurence pour celle-ci, presque plus du spectacle comique de salon que des tragédies grecques présentées dans ces amphithéâtres qui ont donné forme et nom aux salles de cours magistraux des universités.

Les études sont et restent résolument ce qui fait leur charme - un concours d'imagination pour mimer la concentration tout en volant le plus de temps possible, mieux destiné à son propre gaspillage qu'à l'apprentissage. Cependant, ici et maintenant, ce concours prend des proportions aberrantes où masquer son désintérêt ne fait plus partie des qualités desquelles faire preuve. Et il y a beaucoup de bruit pour un lieu supposément studieux ; la plupart des étudiants ne semblant pas viser plus loin que la fin de leur année dans le domaine de la génétique, ils s'intéressent plutôt à leurs voisins de rangée.

Bien entendu, il y a toujours quelques têtes studieuses et plus silencieuses.
Un brun assez grand à l'épaisse veste rouge - encore prudent quant aux réminiscences de froids saisonniers - et aux notes chaotiques, mais denses ; sa concentration fluctue, son regard se portant régulièrement - mais temporairement - sur l'écran de deux courageux procrastinateurs jouant en ligne au premier rang. S'entend, au premier rang occupé : les sièges les plus proches du fond de la pièce sont, forcément, déserts.
Sur la droite et plus haut, une fille au teint hâlé fixe d'un air absent et les lèvres légèrement entrouvertes le professeur s'agitant discrètement devant le tableau numérique de l'amphithéâtre. Malgré son air vague, sa main semble capturer d'elle-même des bribes d'informations, restranscrites en formes rondes, de travers sur une feuille A4. Rare spécimen, ceux ayant un stylo sur eux se comptant sur les doigts des deux mains.
Plus haut encore, à l'extrême gauche de la pièce, trois adolescents aux épaules effacées et aux positions rigides, font de très visibles efforts pour ne pas se retourner pour observer l'étranger en veston charbonneux surmonté d'une blouse blanche impeccablement repassée, assis solitaire à une table nomade juste derrière eux. Leurs affaires n'en sont pas moins prêtes à quitter les lieux avec eux dès que le cours prendra fin, mais la présence de cet inconnu dans leur dos semble de toute façon trop les déconcentrer pour leur permettre de travailler.

Zenon, immobile, observe les étudiants. Son regard invisible voyage attentivement d'un point à l'autre, tandis qu'il s'accapare le contenu du cours de génétique. Son sourire léger, mécanique, masque ses émotions, et notamment une pointe de déception.

Retourner aux enclaves environnementales en licence pourrait passer pour du scrupule pour le détail ou de la passion pour l'histoire du monde sauvage, mais semble surtout formaté. Un thème sûr, revisité et défendu par - littéralement - des siècles de recherche, tristement en contradiction avec des sujets innovants, sensibles, actuels.
Au vu du travail du professeur faisant actuellement cours, c'est vexant !
Les professionnels ne font pas tous preuve d'une grande clarté d'esprit en parlant de leurs propres travaux, mais ressasser des théories vieilles comme celles de l'évolution, remise en cause même depuis les premières colonisations héléniques et la découverte des Lunariens...
Ironique ! Plus encore de la part de Konstantin Kamil.
Mais précis, et actuellement presque irréfutable.

Zenon s'attendait-il de plus d'un homme cachant son nom derrière ses recherches et découvertes, toussant à se rompre les cervicales sous l'effet du stress ou de la poussière déplacée par ses trépignements réprimés - ou les deux, peinant à s'imposer devant un amphithéâtre ne le connaissant que comme professeur, ne lui reconnaissant ce statut que de par sa position d'acteur se donnant en spectacle sur la scène vers laquelle les regards sont tournés ?
Zenon, toujours immobile, étire son sourire. La fin du cours sera à coûp sûr plus intéressante. Il l'attend plus encore que les étudiants, et peut-être autant que le professeur lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr - 20:04
avatar
45
messages
Date d'inscription : 25/02/2017
Zone Image :
Messages : 45
Genre : Masculin
Occupation : Anciennement professeur, bosse maintenant avec Zenon (est généticien)
Habitat : Ys principalement / Lune
Pouvoir : Télépathe
Avatar : OC / Kyle B. - South Park
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Sujet: Re: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon

Zenon & Konstantin

Today is a great day to learn something new !

Bon dieu que c'était long.

Je finissais par m'accoutumer aux bruits ambiants. Ainsi, les bavardages ne me semblait plus qu'un bruit de fond permanant, sortes d'acouphènes qui ne voulaient pas s'en aller. Je me disais que je devais être bien mauvais dans le domaine de l'enseignement. La recherche était une chose, mais expliquer sans ennuyer en était une autre. Et si je m'arrêtais, là, sans rien dire, m'asseyant seulement sur le sol, le remarqueraient-ils ? A part l'éternel petit groupe du premier rang, je pense que la majorité s'en contrebalancerait allègrement. C'en est presque triste.

Finalement, une sonnerie retentissait. Oh, doux son salvateur.

Je n'avais même pas fini ma phrase que les premiers commençaient déjà à sortir, sans dire un seul mot. Je les regardais s'en aller, le regard vide, un peu las. Un soupire s'échappe de mes lèvres, et je me laisse presque tomber dans ma chaise. Seul le premier rang restait encore pour prendre mon schéma au tableau.

Quand ils y pensaient, certains élèves reprenaient leur copie, encore assez consciencieux pour daigner regarder la note que je leur avais attribuée. Au final, même pas la moitié des feuilles avaient été reprises. Au fond de moi, je me disais qu'ils allaient revenir les chercher un jour ou l'autre, mais je savais très bien que si je ne la leur collais pas sous le nez, ils ne prendraient jamais connaissance de leur résultat.

Je dis au revoir et à demain aux quelques retardataires, et je croise les bras sur ma table, enfouissant presque ma tête dedans. Enfin terminé. Fin de ce cours. Bon, je n'étais pas sauvé, puisqu'une ribambelle d'autres heures m'attend tout au long de la journée, mais au moins, c'était déjà ça. Disons qu'on se rapproche de la fin de la journée.

Je passais ma main dans mes cheveux alors que mon regard se perdait dans le vide. Machinalement, je rangeais tout ce qui pouvait traîner sur mon bureau, stylos, cahiers, feuilles, et classa tout correctement dans mon cartable. J'étais soigné, on ne pouvait pas m'ôter ça.

J'allais partir, quand soudain, je remarquais (enfin) une présence inhabituelle dans mon cours. Je n'avais aucune idée de qui il était. Pour autant, il me foutait bien les jetons.

Il était vieux. Dans les quatre-vingt ans je dirais. Aussi, il portait un masque de fer, impossible pour moi de distinguer ses yeux. C'était très … Dérangeant. Aussi, j'estimais que quand mon corps vieillira, je ressemblerais probablement à ce monsieur : Grand, trop maigre, trop pâle.

Avec un air peu assuré, je m'approchais de lui, et osait un timide sourire métallique. S'il n'était pas trop con –il n'en avait pas l'air- il pouvait palper mon malaise.

-Euh … Bonjour ? Je peux vous aider ?

Il serait temps que je m'en inquiète, pourtant je me refusais de lire ses pensées. Je n'aimais pas ça. Je suis déjà socialement rouillé, pas la peine d'aggraver mon cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr - 21:34
avatar
47
messages
Date d'inscription : 27/03/2017
Zone Image :
Messages : 47
Genre : Masculin
Occupation : Physicien, biologiste.
Habitat : Qui se contente d'une seule demeure ?
Pouvoir : Extralucide
Joué par : Un type qui joue Zenon Vasz
Avatar : Desty Nova - GUNNM
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Terrien
Terrien
Sujet: Re: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon
La sonnerie tinte, libérant les étudiants pressés par la faim.
Le trio aux pieds de Zenon disparaît si vite et avec tant d'efficacité qu'il aurait été juste de douter de leur présence en premier lieu ; et la porte entrebâillée par leur - fuite - le reste un certain temps, au fil des pas la traversant. Les bruits des conversations les accompagnent, et finalement, la salle de cours plonge dans un silence relatif, plus adapté à son sobre éclairage.
Les derniers étudiants, suffisamment studieux pour s'interroger sur cette liasse de papiers trônant sur le bureau de leur professeur et qui devait contenir les notes d'un examen, sont les ultimes regards qui se tournent, interloqués, vers le vieil homme toujours assis au fond de la salle. La porte se refermant d'elle-même derrière eux, Zenon sort de son état de relative végétation pour se concentrer de nouveau à sa guise, sur l'objet de sa venue.

Le professeur lève justement le regard vers l'inconnu, épargnant à celui-ci la peine de se lever pour lui barrer la route. Zenon ne pense pas que le maigre personnage, encore concentré sur l'organisation de son cartable, soupçonne qu'il puisse être observé en cet instant-même - le masque faisant habituellement son office dans les moments où Zenon compte dévisager quelqu'un sans attirer son attention. Il reste donc assis, laissant sa tête reposer légèrement en arrière du dossier de la chaise étroite qu'il occupe, les mains jointes, attendant la venue du scientifique.
Sur son visage, le soulagement d'une heure terminée de cours est remplacée par un certain malaise. Difficile d'en deviner plus, ledit visage étant en partie masqué par cette tignasse rousse... Si touffue que c'en serait une énigme scientifique !
Son porteur s'est-il particulièrement questionné sur elle, de par sa profession ?
Zenon ne pense pas que beaucoup de scientifiques n'expérimentent sur eux-mêmes. Il efface cet questionnement insoluble de son esprit - non sans émettre l'hypothèse qu'un tel... Zèle scientifique conviendrait plus à un scientifique cherchant la célébrité qu'à ce scientifique-ci.

- Euh... Bonjour ? Je peux vous aider ?

Zenon, errant dans ses pensées, réintègre la réalité alors que le professeur de génétique le surplombe. Il est très certainement plus grand que lui debout, et la scène de l'homme questionnant l'octogénaire légèrement avachi sur son siège a probablement des airs de fils ou de petit-fils venant s'enquérir de la santé d'un parent en maison de retraite, si ce n'est le décor universitaire.
Zenon se contente de tourner le menton vers son interlocuteur pour lui faire face. Il esquisse un sourire léger malgré lui.

- Konstantin Kamil.

Silence. Probablement gênant.

- Oui. Tu peux m'aider. Sans quoi je ne serais pas ici. Enfin... En admettant que j'ai besoin de ton aide ? Mmh ?

Zenon reste résolument assis sur sa chaise, immobile. Konstantin Kamil, professeur dans une université reconnue d'Ys, scientifique et chercheur en génétique, terrien masquant sa généalogie lunarienne, roux, un cartable sur l'épaule, et les pieds encore orientés vers la sortie, se tient lui-même rigide devant cette question absurde d'un vieillard figé qui semble le dévisager de derrière un masque opaque. Probablement perturbé, à la recherche d'une réponse - ou d'une raison pour partir sans paraître impoli devant un inconnu. Cependant - Zenon ne compte pas lui infliger tant de peines.

- Tu es généticien ? Je cherche... Un généticien dans ton genre. Mes propres recherches, donc mes occupations, stagnent ; et je me demandais si c'était le cas des tiennes.

Sa main se tend, franche, vers le professeur sans perturber le reste de sa position.

- Je suis le Dr. Zenon Vasz. Je ne pense pas que les autorités aient effacé mon nom de la sphère scientifique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Avr - 20:39
avatar
45
messages
Date d'inscription : 25/02/2017
Zone Image :
Messages : 45
Genre : Masculin
Occupation : Anciennement professeur, bosse maintenant avec Zenon (est généticien)
Habitat : Ys principalement / Lune
Pouvoir : Télépathe
Avatar : OC / Kyle B. - South Park
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Sujet: Re: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon

Zenon & Konstantin

Today is a great day to learn something new !

Il prononce mon nom, j'arque un sourcil.

J'en déduis donc qu'il ne s'est pas perdu, et qu'il a bien quelque chose en tête. Je me sens relativement mal à l'aise, et peine à le regarder en face. Non seulement je déteste m'exprimer en face d'inconnus, mais c'était encore plus dur à supporter lorsque mon interlocuteur était aussi …. Atypique.

Je ne dis rien, et le laisse parler. Le silence est pesant, lourd. Je me dis que j'aurais mieux fait de fuir… Je ne sais pas vraiment ce qu'il recherche, mais apparemment, je pourrais l'aider. Enfin, je crois ? J'avais un peu de mal à suivre la conversation, et mon mutisme ne relevait pas le niveau. Une assurance certaine se dégage de l'étrange personnage devant mes yeux. Il ne se lève même pas, et me tutoie, mais je finis par y être habituer. De plus, il n'avait pas tout à fait tort, il était bien et bien plus âgé que moi. Il n'empêche qu'en tant qu'adulte, se faire tutoyer aussi vulgairement n'est jamais appréciable. Surtout quand on a cinquante ans.

Je ne relève cependant pas la chose, comme toujours. J'ai cette sale tendance à passer sous silence tout ce qui me dérange, préférant subir que protester. Surtout qu'il ne me laisse guère le temps de m'imposer dans cette discussion. Au moins, ça m'arrange, je n'ai aucun effort à faire, et je me compte de répondre à ses questions. Enfin, si j'y trouve une réponse appropriée…

-Mes recherches ?

Difficile de parler de recherche ces derniers temps. J'ai eu certes l'occasion de travailler sur mes propres sujets, mais mon naturel passif m'a transformer en homme de main à qui l'on confie toutes sortes de travail qu'on n'a pas le temps de réaliser. Au final, cela fait quelques moments que je n'ai que peu de temps pour mes recherches, me contentant de faire ce qu'on me demandait de faire.

Mais pourquoi cherche-t-il à savoir tout ça ? Je ne lui fais pas confiance, mais j'ai tout de même envie de lui répondre honnêtement.

-Vous savez, cela fait bien longtemps que mes recherches ont été remplacées par un bête et simple travail de laboratoire. Disons que maintenant…. Je libère mes collègues des tâches ingrates et complexes.

Une pointe de déception et de frustration doit bien se faire entendre. Il me tend sa main, et nous échangeons une poignée de main. S'il fait attention, il doit bien sentir que je tremble. Pathétique. Ces tremblements sont d'ailleurs accentués nerveusement dès qu'il se présente.

Effectivement, j'ai déjà entendu ce nom, et pas qu'un peu. Beaucoup l'avaient déjà entendu après tout, et ma curiosité m'a déjà poussé à m'intéresser à cet étrange personnage répondant au nom de Zenon Vasz. Assez surpris de voir qu'il court encore librement dans les rues. Mais c'était une surprise plutôt agréable. Il faut dire que j'avais bien lu tous ses ouvrages, et que je m'étais intéressé de près à ses travaux.

Un peu trop d'émotions cependant. Alors que je veux simplement exprimer mon admiration, je finis par bégayer.

-A-ah, Dr. Vasz ! Je… Evidemment que je vous connais. J'ai bien dû lire tous vos ouvrages ! Vous m'avez d'ailleurs beaucoup inspiré pour mes thèses et certaines de mes recherches.

Je dois sonner comme une pré-adolescente venant de rencontrer son chanteur favori, mais soit. En même temps, l'émotion est en ce moment même bien plus grande ! Il s'intéresse à moi. Il est venu ici, là, dans ma salle de classe, pour s'adresser à ma petite et discrète personne. Je ne comprends pas exactement pourquoi, mais j'imagine que je vais le découvrir. J'hausse un sourcil, et dégage mon visage des cheveux qui l'envahissent.

-Mais … Attendez. Je…. Enfin, vous avez besoin de moi ? Pourquoi faire ?

J'hausse les épaules, une expression d'incrédulité sur le visage.

-Oubliez, j'ai une question plus importante. Pourquoi moi ?

Il y a mieux, que moi. Bien mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Avr - 21:53
avatar
47
messages
Date d'inscription : 27/03/2017
Zone Image :
Messages : 47
Genre : Masculin
Occupation : Physicien, biologiste.
Habitat : Qui se contente d'une seule demeure ?
Pouvoir : Extralucide
Joué par : Un type qui joue Zenon Vasz
Avatar : Desty Nova - GUNNM
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Terrien
Terrien
Sujet: Re: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon
- Pourquoi toi ?

Ses lèvres s'ouvrent sur un sourire incrédule. D'une torsion du bassin, Zenon fait tourner son siège sur lui-même.
Les quatre pieds de la chaise, définitivement dépourvus de roulettes, restent implacablement fixés au sol. Zenon pivote énergiquement sur le bas de sa blouse blanche, libérant sa main serrant jusqu'alors celle du professeur et la laissant tendue dans un salut à une foule invisible.

- Pourquoi moi, dit-il ! Pourquoi lui, pense-t-il !

Sa phrase se termine face au généticien interdit, dans un lent mouvement rotatif accompagné d'une lente inspiration muette du Dr. Vasz.
Docteur Vasz.
Qui lit ses livres, de toute façon ? À part des jeunes gens plein d'aspiration et d'avenir ?

- Konstantin Kamil ! Parce que les vrais scientifiques, ceux qui publient leurs thèses dans les plus grands magazines, dont les noms brillent sur leur carrière et leur famille, ceux que l'on cite dans les ouvrages universitaires, que l'on retrouve dans les salons et les réunions interraciales pour discuter du monde entier ; ces chercheurs auréolés de prestige, dont tu fuis le modèle par respect, ou par dépit, ou par peur de l'échec ; ceux-là, sont bien trop occupés à maintenir l'ordre du monde actuel dans sa paix et sa fraternité, pour envisager de participer à son évolution !

La main du vieil homme s'est doucement posée sur le dossier verni de la chaise qu'il occupait un instant avant. Son ton se fait moins grandiloquent, délaissant la théâtralité au profit d'une douceur vouée à l'échange.

- Tu as un profil différent, Kamil. En bien des points. De par tes prédécesseurs, ton train de vie, ta position dans la société, la direction de tes travaux. Tu es personnel.

Zenon dirige ses pas vers la sortie proche, sans quitter son interlocuteur du regard. L'invitant à le suivre.

- Ce qui correspond bien mieux à ce que je souhaite chez un associé, actuellement. Non pas que d'autres, de ceux qui ne lisent mes ouvrages que pour les critiquer, qui suivent l'avancée de mes recherches pour en comparer l'importance aux leurs, en soient de mauvais ; la compétition est un excellent moyen d'arriver à mieux, de manière générale. Très sain, en plus.
   Mais ce sur quoi je travaille, ce que j'ai - déterré, cette fois-ci... Ça ne correspond pas à la recherche lambda. En fait, je comptais mettre ces recherches entre tes mains... Pas pour qu'elles se révèlent au monde. Tu comprends ?


Adossé à la porte entrouverte, Zenon reprend son souffle. Son esprit rugit. Quelque part, il lui souffle aussi que ce n'est pas ainsi qu'on engage un associé.
Zenon l'ignore - il n'a pas comme intention d'engager un partenaire moyen.

- Ton nom est flou, Konstantin Kamil. Tu as ma confiance sur un sujet que tu maîtrises, que tu suis, mieux que moi ; cela fait aisément 15 ans que je n'ai plus porté tant d'intérêt à la génétique. Toi - tu sauras... Me mettre à jour ? Si je puis m'exprimer avec des expressions si artificielles, tsh !
   Mais aussi, si tu en venais à abandonnder ces recherches - je te le dis en connaissance de cause ; la plupart hésiteraient à s'y risquer... Cela ne sera pas un danger ; ni pour mes recherches, ni pour ta carrière.
Tu sais pourquoi, oui ? Mais j'aime dire les choses à voix haute. Parce qu'un nom méconnu n'est pas si facile à entacher. Donc...


Zenon se balance au rythme de la porte entrebaîllée, grinçant légèrement dans le court silence qui s'ensuit.
L'homme est curieux. Konstantin Kamil va devoir digérer beaucoup d'informations. Mais il est cultivé, ordonné, expérimenté, et il connaît un peu son verbe - ne serait-ce qu'au travers de ses propres écrits. Et puis, n'en déplaise aux apparences, c'est un homme hargneux.
Zenon ne pense pas piquer autre chose que sa soif de connaissances par ses paroles difficiles.
Mais il se trompe parfois. Il aurait été plus sûr de ne pas prendre le risque de l'erreur ici ; le professeur en génétique ne sait pas tout ce que Zenon attend de lui. Le vieux chercheur masqué ne peut non plus se permettre de le laisser dans l'expectative, sur une phrase non finie ; il doit orienter son choix.

- Donc... Tu es homme capable de tous les risques. Saurais-tu les prendre ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Avr - 23:44
avatar
45
messages
Date d'inscription : 25/02/2017
Zone Image :
Messages : 45
Genre : Masculin
Occupation : Anciennement professeur, bosse maintenant avec Zenon (est généticien)
Habitat : Ys principalement / Lune
Pouvoir : Télépathe
Avatar : OC / Kyle B. - South Park
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Sujet: Re: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon

Zenon & Konstantin

Today is a great day to learn something new !

Ce n'est plus seulement des questions qui agitent mon esprit, mais bel et bien des craintes. Sans vraiment savoir pourquoi, il commence à s'exciter, tentant de faire tourner une chaise qui décidément, ne tournerait pas. Il hausse le ton, et semble s'adresser à un public fictif. Je reste inerte, devant lui, le regard empli de question, mais je reste muet.

Je finis par admettre que le personnage était pour le moins atypique, mais je ne pouvais guère m'attendre à entendre un plaidoyer sur la science. Une chose est sûre cependant, ce n'est pas mon portrait qu'il dresse.

J'ai beaucoup travaillé, là n'est pas le problème, et j'estime que même si je n'ai pas révolutionné la science, mes travaux se sont révélés utiles à la communauté. Enfin, encore faut-il que mon nom ai été apposé quelque part. Je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, après tout, la discrétion étant une facette importante de ma personne. Je n'ai jamais fait de scandale pour étiqueter les recherches à mon nom, et quand bien même j'avais mené le projet de A à Z, un simple "par Konstantin Kamil" sur la dernière page, en police 2, coincé entre le nombre de page et la date me convenait très bien.

Mon nom reste plutôt inconnu au bataillon, et quand bien même on le connait, difficile d'y associer un visage. Mais ce n'est pas important, puisqu'apparemment, je suis "personnel".

Eh bien ! C'est qu'il n'avait pas tort. Cinquante-et-un ans de solitude, de célibat, et d'entière dévotion à des travaux dont tout le monde ignorait l'auteur. Je suis définitivement quelqu'un qu'on peut qualifier de personnel. Sauf que ce n'était pas vraiment un choix. Je m'étais toujours diriger vers l'ombre, naturellement, fuyant tout ce qui me semblait trop peuplé ou trop médiatisé.

Je soupire, et me reconcentre sur mon interlocuteur.

-Quand vous dites "associé", j'espère que ce n'est pas une manière détourné de recruter un assistant ?

Je sais que je me dévalorise beaucoup, mais j'ai quand même un peu de dignité ! Je préfère mettre les choses au clair directement, et quand bien même je me doute de la réponse, je préfère assurer mes arrières.

-En clair… Vous cherchez simplement quelqu'un d'assez méconnu mais de compétant pour non seulement vous briffer sur ce qu'il s'est fait ces dernières années tout en vous aidant dans des recherches mystérieuses ?

Je fronce les sourcils et me retourne fixer mes pieds.

-Enfin, "mystérieuses", je n'en sais rien. Mais vous n'avez pas mentionné les tenants et les aboutissants. Et pour recruter un associé dans de telles conditions, on peut définitivement reprocher quelques choses à vos recherches.

Je ne le regarde plus, il m'impressionne un peu trop. J'ai le sentiment de parler seul, et je dois avoir l'air bien perdu. Une partie de mon être me hurle de refuser, et de ne pas me mêler de ce genre d'affaires. Elles sont souvent sources de conflits et de problèmes. Mais je reste un homme curieux, et il y a bien longtemps qu'on ne m'avait pas appâté de la sorte.

-Un homme capable de prendre tous les risques ?

Je souris. Je ris légèrement, plutôt. C'est à peine audible et bref, mais je suis amusé. Enfin, en quelque sorte. S'il y a bien une chose que j'ai toujours éviter, c'est de prendre des risques. Enfant, je ne courais pas, ne jouais pas, ayant trop peur de me blesser. J'ai toujours évité les endroits bondés, je vérifie toujours quatre fois que j'ai bien fermé la lumière avant de quitter ma maison. J'évite les conflits, j'évite les problèmes, j'évite tout ce qui peut se transformer en imprévu. D'une manière générale, je fais absolument tout pour que la journée se déroule en ligne droite et ne s'écarte jamais de son chemin.

Mais je me sens un peu flatter, et il en faut peu pour me convaincre. Dieu que je suis influençable.

Je n'ose pas dire oui, je n'ose pas dire non, mais si le Dr. Vasz est un homme intelligent –et je n'en doute pas- il saura qu'intérieurement, j'ai déjà fait mon choix. Je tousse légèrement, et relève les yeux.

-Disons que… Je serais ravi d'en savoir plus.

Histoire de savoir si je vais y laisser ma peau ou non.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Avr - 13:40
avatar
47
messages
Date d'inscription : 27/03/2017
Zone Image :
Messages : 47
Genre : Masculin
Occupation : Physicien, biologiste.
Habitat : Qui se contente d'une seule demeure ?
Pouvoir : Extralucide
Joué par : Un type qui joue Zenon Vasz
Avatar : Desty Nova - GUNNM
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Terrien
Terrien
Sujet: Re: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon
Il y a un frémissement froissé sous le pied de Konstantin Kamil.
Le mouvement de la semelle sur le sol de moquette rase - digne d'une antique salle de cinéma au tapis rouge relevé des goûts alimentaires de générations de spectateurs - ressemble au ronronnement de la machinerie mentale occupant l'esprit du professeur de génétique, au menton tourné vers le bout de ses chaussures.
Mécanique grippée par... De l'inquiétude, opposée à la curiosité et au stress ? Cela collerait au personnage. Mais c'est aussi bon signe. Personne n'accepte une proposition aussi nébuleuse sans y réfléchir, exception faite de potentiels sujets d'expérience volontaires et stupidement confiants, ou d'agents des forces de l'ordre peu méfiants qui pisteraient les exactions du vieil homme en blouse.
Malheureusement pour Kamil, Zenon ne lui offre pas tant le luxe d'une réflexion à tête reposée. Le décontenancer fait aussi partie de l'intérêt pulsionnel qu'il porte à ses paroles.
Le cycle rotatoire de la pointe du pied de Konstantin Kamil sur le tapis de la salle se fait moins appuyé alors qu'il laisse échapper un rire inaudible. Mais prometteur !

-Disons que... Je serais ravi d'en savoir plus.

-Parfait ! Alors suis-moi.

Zenon détourne ses épaules du généticien et quitte la pièce. Non sans tenir la porte, et en lançant par-dessus son épaule :

-Cet amphithéâtre est agréable maintenant qu'il est presque vide, mais j'ai mon emploi du temps prévoit malheureusement de le quitter pour manger. Car il est midi... Neuf minutes. Une chance que tes étudiants soient aussi peu impliqués dans ton cours, ou nous aurions perdu un temps potentiellement précieux à cause d'eux !

Le sourire du scientifique s'étire de nouveau sur son visage masqué.

-Tu n'as pas prévu de casser la croûte ici même, non ? Moi-même, je n'ai pas prévu de t'introduire au sujet de mes recherches tout de suite.
J'ai par contre remarqué un bar à pâtes sur le chemin, avec une affiche criarde absolument horrible. J'adore cette cuisine bon marché et le désintérêt global qu'on lit dans les yeux des gérants de ces boutiques populaires me sidère...


La porte à double battants grince, se refermant progressivement derrière les pas du scientifique en blouse blanche. Celui-ci ne manifeste pas la moindre inquiétude quant à la direction que choisira Konstantin Kamil. Il ne compte d'ailleurs pas perdre de temps à la vérifier, et a autre chose en tête.

La science est affamée, elle aussi. Du temps de ses disciples.
Revenir en haut Aller en bas
messages
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Today is a great day to learn something new ! feat. Zenon
Revenir en haut Aller en bas
Today is a great day to learn something new ! feat. ZenonVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» What 's the date today ?
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)
» The Great War

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlights ::  Terre ::   Ys ::   Capitole-
Sauter vers: