MOONLIGHTS
RPG Science-Fiction / Fantastique. Avatars illustrés. Tous âges et niveaux. Pas de minimum de mots.
2107. Terriens et Lunariens vivent dans la paix, sous le signe du partage et de l’évolution. Grâce à la lumière lunaire et aux sélénites, les humains commencent à développer les mêmes pouvoirs que leurs cousins. Pour la première fois cette année, après un siècle et demi d’histoire complexe entre la Terre et la Lune, le tirage au sort a désigné un Lunarien pour prendre la tête du Conseil de la Fédération Terrienne. La nouvelle est clivante : si certains y voient une belle progression à l’avenir, d’autres redoutent les contestations ou même des luttes de pouvoirs en ces temps troublés. Sous Terre aussi, chez les Endogées, les opposés s’affrontent, entre régression et idéalisme. Alors que chacun essaie d'avoir sa part du gâteau, votre aventure commence ici : qui serez vous ?

Partagez | 
Zenon Vasz - l'homme derrière les médecins [Validé]
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Mar - 19:23
avatar
89
messages
Date d'inscription : 27/03/2017
Zone Image :
Messages : 89
Genre : Masculin
Occupation : Physicien, biologiste.
Habitat : Qui se contente d'une seule demeure ?
Pouvoir : Extralucide
Joué par : Un type qui joue Zenon Vasz
Avatar : Desty Nova - GUNNM
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Terrien
Terrien
Sujet: Zenon Vasz - l'homme derrière les médecins [Validé]


ZENON VASZ, l'homme derrière votre médecin
D.Nova - Yukito Kishiro



Nom : Vasz
Prénoms : Zenon Andrzej
Âge : dans ses eighties
Genre : mâle
Orientation Sexuelle : hors de ses centres d'intérêt
Peuple : humain
Pouvoir : extralucidité.
Avez-vous déjà souffert de ces instants entre oubli et vision, cette impression d'avoir déjà rêvé l'instant présent et son futur ?
Métier : Physicien, biologiste.
Lieu de vie : D'un laboratoire à un autre.

 

« C'est un jugement précipité de croire que le progrès doit nécessairement réussir ;
mais comment pourrait-on nier qu'il est possible ? »
F. NIETZCHE.
PHYSIQUE

Un boisseau de calcaire et de sel. Un mannequin, une peinture de clown post-moderniste.

Ce que pourraient caractériser Zenon, son teint de craie, hétérogène et taché, sa taille et sa maigreur, ses traits crispés en un sourire sculpté sur ses lèvres. N'en déplaise ce masque de fer, posé sur un nez droit, camouflant son regard.

Ce n'est pas le premier homme à qui on accorderait sa confiance. Un vieillard malingre en blouse blanche, aux yeux invisibles dévisageant pourtant ceux qui l'observe... Mais avant tout - une impression perturbante qu'il dégage, conflictuelle, contrastée ; basculant de la décontraction à l'anxiété, à la crispation et au froid de l'ignorance.

Jamais au confort, jamais à la chaleur.

Zenon ne sait simplement pas mettre le monde à l'aise. S'il pouvait se contenter, alors, d'une apparence pratique ! Au moins sembler ordinaire à qui ne fait que croiser son chemin !

Il a un peu de théâtre dans le sang.

PSYCHOLOGIE

Zenon se targue d'être un scientifique. Le premier regard qu'on lui porte doit donc l'identifier comme tel. Un scientifique - fantasmagorique, l'un de ces savants enfermés, solitaires et sentant le chloroforme et la fumée chimique, hantant les histoires d'horreur et les fictions apocalyptiques d'une poignante absence. Des fous et des illuminés, en marge du monde réel, cherchant - inconsciemment, ou non - à ébranler l'équilibre, le présent.

L'image convient à l'homme. Aussi puérile qu'elle lui paraisse au temps du voyage spatial et de l'unification des peuples, il y retrouve sa silhouette singulière. Lui-même est après tout, un fervent détracteur de l'ordre et de la constance ; quelle que soit sa forme.

Zenon n'est pas un anarchiste, moins encore un obscurantiste. Il ne s'inscrit pas dans le Bien ou le Mal, dans une séparation du monde en couleurs plus ou moins sombres. Lui-même s'en détache sensiblement ; pas tant pour le fuir que pour au contraire, l'impacter.

S'opposer est un élément essentiel à ses recherches.

Il voue des efforts monumentaux à ses travaux. Pour beaucoup, inhumains. Toujours en cours, actif, en mouvement, il effraie par sa simple présence - surprenant dans des lieux desquels il devrait se trouver éloigné de centaines de miles. Il passe pour l'homme qui ne dort jamais.
Son esprit est constamment en marche. Il n'est pas savant par choix ; ni par vocation. Sa pensée ne se tait simplement pas. Miracle de l'esprit humain au vu de ses prouesses et sa productivité, mais un enfer pour le miraculé ; qui rendrait fou les désoeuvrés.

Face à cette voix intarissable, Zenon trouva qu'à défaut de la faire taire, la réflexion la plus intense la focalisait. Calmait ses ardeurs, et étanchait sa soif - au moins temporairement.

De par cette continuelle invasion mentale, Zenon est quelqu'un qui passe pour distrait. Il ne laisse simplement pas ses pensées errer à ses alentours : en vérité, il est au contraire très concentré. Mais uniquement sur sa tâche.

Cela offre un contraste assez dérangeant à ses interlocuteurs, voyant le vieil homme les écouter avec une attention qu'ils n'ont pas l'habitude de ressentir, puis soudainement sembler tout oublier de la conversation en cours. La plupart des gens n'aiment pas trop avoir à converser avec Zenon ; pourtant, beaucoup de personnalités importantes sont régulièrement confrontées à lui. Cause importante pour laquelle il passe aux yeux de la majorité comme un fou, dangereux qui plus est : un savant comme lui, aussi instable, pourrait partir en fumée à tout instant - emportant avec lui ses recherches et tout ce qui en dépend.

Ils se trompent. Zenon n'est pas fou ; pas plus qu'il n'est lunatique. Il est, extrêmement, lucide.

Plus que ceux qui jurent selon la morale, divisent le réel en quartiers bien définis du couteau de l'éthique, aiguisé par leur propre opinion qu'ils prennent pour des traditions millénaires et intangibles. Zenon ne voit rien de moral dans ses actions ou celles des autres ; il n'en envisage que les conséquences.

Plongé dans un chaos amoral, il voit la stabilité, la sûreté - la paix - comme une hérésie fragile et léthale. Pour lui, survivre, c'est se fondre dans le courant infernal du passage du temps ; c'est l'évolution - l'adaptation - la transcendance.

Il ne hait pas les Hommes. Les désoeuvrés, les perdus, les errants, les sédentaires, les passifs. Tous ne sont pas comme lui. Personne n'est comme lui. Il sait, et il comprend, que l'illusion de sécurité est nécessaire aux individus, aux gouvernements, au monde.

Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne va pas les bousculer ; dut-il être le seul porteur de chaque évolution - chaque révolution.

HISTOIRE


Avez-vous déjà souffert de ces instants entre oubli et vision, ces déjà-vus, impression d'avoir déjà rêvé l'instant présent et son futur ?

Zenon est né en Pologne, dans une économie en plein essor, concurrencée - transcendée - dévorée par celle de ses voisins profitant de la propagation de meilleures conditions de vies provenant de l'Europe de l'Ouest. L'industrie était en plein boom ; les sciences et l'histoire, phagocytés par cette expansion productiviste et celle des arts religieux dans leur pleine renaissance suite aux conflits colonialistes et à la découverte du peuple et du pouvoir de la Lune, disparaissaient en arrière-plan de la gloire nationale.

Zenon habitait à Cracovie. Ancienne capitale d'un royaume défait, aux lieux antiques, emblèmes passés.

La vie était bonne. Une famille modeste, encore catholique, ne portait qu'un intérêt limité aux évolutions du monde, même en levant le regard vers le ciel par nuit claire.

Mais le monde tourne, et avec lui la roue du temps. La majorité de Zenon sonna le glas de sa vie simple et isolée.

Il était fou.

C'est ce qu'il se répétait. Le temps passait, et son esprit s'agitait, s'énervait, s'épaississait comme un chaos rugueux. Le sommeil le quittait ; il ne pouvait plus tenir une conversation, plus soutenir un regard, plus marcher régulièrement. Tout lui échappait, peu à peu ; et son contrôle sur sa vie suivait.

Personne ne pouvait le soutenir. Cette voix - ces voix - envahissant sa tête, étaient la sienne. Uniquement la sienne. Il voyait tout en double, fluctuait de la réalité aux probables, écoutait et voyait ses alentours mêlés à tout ce qui aurait pu être.

Son esprit ne connaissait ni silence ni répit. Aussi, Zenon se mit à lire.

Il lisait beaucoup et de tout. À une vitesse extraordinaire ; les phrases se formaient avant que son regard ne se pose sur leur suite. Il put rapidement deviner le contenu d'une ligne selon celle la surplombant ; puis de paragraphes. Il arrêta de lire des romans lorsqu'il put supposer des chapitres entiers. Son esprit de synthèse en avait déjà lu le contenu - et même celui qui n'était pas là, qui n'était que pure supposition.

Il se rabattit sur les nouvelles. Les chutes, imprévisibles, l'apaisaient. Il appréciait les polars et les thrillers, d'autant plus qu'ils étaient courts et laissaient peu d'indices. Assujettir sa réflexion à deviner la suite à partir de peu de pistes lui offraient un réconfort si surprenant, si léger, qu'il lui arrivait souvent de rire aux éclats en découvrant le fin mot d'une histoire.

Un rire bref. Son esprit ne pouvait s'exalter très longtemps.



Il y avait une bombe dans un vieux quartier.

Une ancienne tête d'obus que le temps n'avait su supprimer. Surgissant de fondations de béton comme par érosion, sa découverte fit évacuer le quartier en vue de son désamorçage. Un joyeux remue-ménage remua la vieille ville, se ressassant des évènements datant de moins d'un siècle comme si c'étaient des légendes.

Zenon avait l'Histoire en tête. Il fut sidéré de remarquer la surprise des habitants au rappel d'une guerre qui avait rasé et soumis le pays, les avait fauchés par millions.

Était-ce le prix à payer pour l'unité mondiale ?

Son père était mort de l'effondrement d'un tunnel de métro quelques temps avant l'évènement. Zenon s'était refusé à voir à quel point cette mort l'avait peu affecté. Son esprit l'avait tiré loin des souvenirs.

Il se fit une raison.

Il y avait une clé, qui appartenait à son père. Probablement à quelqu'un d'autre de la famille avant lui. Elle ouvrait sur un local au parfum entêtant de vieux papier, rempli de chemises de carton, de dossiers comme abandonnés.

De science.

Zenon découvrit alors quelque chose, contre lequel son esprit ne pourrait jamais cesser de s'écraser, aussi affûté put-il devenir.



Des théories quantiques aux énergies renouvelables, aux singularités organiques et aux expériences les plus étranges et variées en chimie, en biologie, en sociologie, en anthropologie, Zenon s'abreuva sans discontinuer. On ne pouvait plus le tirer du local sombre, à l'angle de la cave de la vieille maison familiale. Pourtant, sa mère le retrouva dans ces conditions - plus affirmé, plus épanoui.

Son regard ne volait plus d'un coin à l'autre de son angle de vision. Son discours était redevenu fluide, compréhensible. Ses mouvements étaient contrôlés.

Il ne portait plus aucune attention à qui lui parlait. Son esprit était accaparé par ces histoires dont il ne pouvait prédire la suite - ces théories impossibles et ces moyens abandonnés, qu'il déterrait des brumes de l'Histoire.



Zenon poursuit ses recherches à travers le monde. Il s'est notamment installé à Ys, profitant des moyens avancés proposés par la mégalopole ; mais il possède des laboratoires, entrepôts et autres "planques" disséminés sur toute la planète. Il put même fonder un laboratoire sur la Lune, mais n'y est pas retourné depuis quelques années.

Il travaille surtout sous terre. L'absence de lumière lunaire apaise un tant soit peu son activité cérébrale ; il ne sort sur des périodes prolongées qu'en cas de problème inextricable et autres urgences, économisant son esprit comme son corps. Cette hyperactivité, insupportable par un organisme normal, l'a fait vieillir à une vitesse alarmante - et malgré l'allongement des espérances de vies dues aux énergies lunaires, il ne se donne pas plus d'une dizaine d'années supplémentaires à vivre avec la pleine possession de ses facultés cognitives.

Zenon est l'instigateur d'une multitude de théories et d'expériences, certaines tirées des fondations de l'histoire comme la fusion au dihydrogène à laquelle il consacre une quantité colossale de moyens et de temps, et d'autres venant de lui ou de ses rares, mais fructueuses, collaborations ; la compression du temps en-dessous de la vitesse de la lumière et la manipulation génétique de précision étant quelques-uns de ses... Hobbies.

De par son activité importante, Zenon n'est pas devenu une personnalité connue - mais surveillée de près. Les autorités se méfient de ses agissements ; après tout, ses découvertes mettent constamment en danger les technologies souvent durement mises en place suite à des années d'efforts, et de manière générale - il est le seul à pouvoir comprendre ses notes, cryptées d'une manière inconcevable sauf par lui.

Zenon sait ces choses. Il sait qu'il est dangereux, un élément explosif engagé dans la mécanique du monde actuel. Et bien qu'il ne s'intéresse que d'assez loin aux affaires gouvernementales - l'élection d'un Lunarien n'ayant pas réussi à lui faire lever un sourcil plus haut que l'autre, ceux-ci étant à l'époque froncés dans la direction de grands écrans affichant les résultats d'électrolyses faites sur les cellules centrifugées de crustacés, connues pour leur pseudo-immortalité, il sait qu'il a un impact potentiel sur celles-ci.

Il aime le faire rappeler.

Il collabore avec les citoyens de Umbra et les Endogées, opposants du système dépendant de la Lune. Abondamment. Il y séjourne même régulièrement. Umbra est après tout l'un des lieux dans lesquels son esprit est le plus calme - bien que des dizaines d'années passées à s'activer à vitesse maximale l'ait entraîné à toujours fonctionner à régime soutenu. Il loue volontiers leur ingéniosité, digne des époques révolues et glorieuses traversées par l'Humanité.



... Les divers projets qu'il poursuit ces derniers temps ne lui demandant plus autant d'efforts qu'il peut en consacrer, Zenon s'est trouvé une nouvelle occupation. La sociologie, selon lui.

Les effets de la lumière lunaire sur les êtres dotés de pouvoir, leur métabolisme, leur diversité et leurs conséquences physiologiques et psychologiques, ne dit-il pas aux autorités.

Il est de moins en moins rare de le voir déambuler dans la rue, ou même s'introduire dans les bureaux d'entreprises et dans les pavillons aux portes ouvertes, muni d'un masque en métal couvrant son regard. Ses pérégrinations le menant en extérieur plus que d'accoutumée, il a besoin de protéger son esprit.

Croiser sa route n'est en tout cas jamais banal. Mais c'est aussi ce qu'il cherche chez ses interlocuteurs.

À quoi bon rechercher ce à quoi on s'attend ?



Moi, le type derrière Zenon
Comment es-tu arrivé sur le forum ? Suite aux bonnes propositions du forum Miyona, puissent ses utilisateurs braver Internet encore longtemps.
Décris-toi en quelques mots : J'aime bien flirter avec les limites. Juste pour voir ce qu'il en coûte, ce que ça apporte de les déplacer. Ce pourquoi j'incarne généralement des personnages proches de celles-ci, ou prompts à s'engouffrer dans les brèches... Pas pour casser, loin de là - pour étendre, plutôt.

Je fais aussi ça en jdr sur table, si ça peut rassurer qui que ce soit. Mes MJ m'adorent~
Un commentaire à faire ? Du flan, naît l'esprit ! Desty Nova for the win !
© FOUTLAMERD'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Mar - 21:28
avatar
170
messages
Date d'inscription : 04/02/2017
Zone Image :
Messages : 170
Genre : Féminin
Occupation : Journaliste et communiquante.
Habitat : Ys.
Pouvoir : Polymorphie
Joué par : Lyxiae
Avatar : Yennefer de Vengerberg
http://moonlights.forumotion.com/t107-aller-et-retour http://moonlights.forumotion.com/t38-lorelai-helena-nilsson-im-not-heartless-ive-just-learned-how-to-use-my-heart-less http://moonlights.forumotion.com/t69-lorelai-h-nilsson-moonlight-shadow
Administratrice Lunaire
Administratrice Lunaire
Sujet: Re: Zenon Vasz - l'homme derrière les médecins [Validé]
Eh bien. En voilà un personnage qu'il est intéressant. J'avais déjà une vague idée de ton projet vu ce que tu en disais sur Discord, mais c'est bien plus intéressant d'en cerner les contours de façon plus concrète.

Il forme un tout très cohérent et surtout, très prometteur. Il est atypique, il surprend sans vraiment le faire. Il me semble me souvenir que tu as dit aimer les stéréotypes, et je dois dire que tu joues très bien avec. parce que si le principe même de ton personnage peut sembler stéréotypé, la précision avec laquelle tu le développes et le rend unique, spécifique, le rend bien plus profond qu'on l'imaginerait. Et pour le coup, malgré les côtés extrêmes qu'on peut lui attribuer, il est loin d'être monolithique. Il est plein d'aspérités, toutes logiques et cohérentes.

J'aime beaucoup sa psychologie, sa façon de voir les choses, et ses choix de vie, que je trouve très adaptés au contexte et propres à le faire évoluer. Si Zenon n'est pas intéressé par les arcanes de la politique, force est de constater qu'en tant que personnage, il a matière à avoir sa petite influence sur l'univers de Moonlights - et c'est un euphémisme. Son rapport avec les Endogées et son lien ténu avec le monde extérieur est intéressant, et les multiples raisons que tu donnes à tout cela sont aussi très intéressantes. Son pouvoir est très bien pensé, à la fois dans sa psychologie et dans son histoire. Je dirais tout simplement que par tous les aspects que tu présentes, c'est un personnage entier, pensé de bout en bout d'une façon excellente.

Et je conclus en disant que tu es validé ! Bienvenue chez les Terriens ! Tu peux maintenant aller faire un tour dans le registre des citoyens (puisque c'est déjà fait pour les avatars), et faire ta fiche de liens, une demande rp, etc ... Si le coeur t'en dit bien sûr.

Amuse toi bien !
lorelai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Mar - 21:36
avatar
89
messages
Date d'inscription : 27/03/2017
Zone Image :
Messages : 89
Genre : Masculin
Occupation : Physicien, biologiste.
Habitat : Qui se contente d'une seule demeure ?
Pouvoir : Extralucide
Joué par : Un type qui joue Zenon Vasz
Avatar : Desty Nova - GUNNM
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Terrien
Terrien
Sujet: Re: Zenon Vasz - l'homme derrière les médecins [Validé]
Mmh, cette fiche est tellement rentabilisée par les compliments. perfect
À partir de maintenant donc, il me faut des cobayes pour la Science...
Revenir en haut Aller en bas
messages
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Zenon Vasz - l'homme derrière les médecins [Validé]
Revenir en haut Aller en bas
Zenon Vasz - l'homme derrière les médecins [Validé]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlights ::  Persona ::   Présentations ::   Présentations validées-
Sauter vers: