MOONLIGHTS
RPG Science-Fiction / Fantastique. Avatars illustrés. Tous âges et niveaux. Pas de minimum de mots.
2107. Terriens et Lunariens vivent dans la paix, sous le signe du partage et de l’évolution. Grâce à la lumière lunaire et aux sélénites, les humains commencent à développer les mêmes pouvoirs que leurs cousins. Pour la première fois cette année, après un siècle et demi d’histoire complexe entre la Terre et la Lune, le tirage au sort a désigné un Lunarien pour prendre la tête du Conseil de la Fédération Terrienne. La nouvelle est clivante : si certains y voient une belle progression à l’avenir, d’autres redoutent les contestations ou même des luttes de pouvoirs en ces temps troublés. Sous Terre aussi, chez les Endogées, les opposés s’affrontent, entre régression et idéalisme. Alors que chacun essaie d'avoir sa part du gâteau, votre aventure commence ici : qui serez vous ?

Partagez | 
Anna Mae Knight - This is not rocket science you know ! {Validée}
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 10:29
avatar
22
messages
Date d'inscription : 08/06/2017
Zone Image :
Messages : 22
Genre : Féminin
Occupation : Ingénieure et soigneuse.
Habitat : Umbra.
Pouvoir : Force & résistance.
Joué par : Lyxiae.
Avatar : Riri Williams
http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/ http://moonlights.forumotion.com/
Sujet: Anna Mae Knight - This is not rocket science you know ! {Validée}
Anna Mae Knight
Carte d'identité
Nom : Knight
Prenoms : Anna Mae
Age : 23 ans.
Metier : Ingénieure en soins.
Peuple : Endogée
Avatar : Riri Williams - Marvel
Pouvoir : Seulement au contact de cristaux lunaires & à la surface : force surhumaine et résistance aux coups.
Physique

Difficile de savoir pour quelle raison exactement Anna Mae attire l’attention. Si ce n’est par sa seule personnalité. Son physique est à la fois intriguant et plutôt quelconque, dans le sens ou elle est relativement conforme aux canons de beauté traditionnels. A quelques détails près. Anna Mae a un gabarit que l’on peut qualifier de moyen : taille moyenne, musclee mais pas trop, relativement fine, on peut dire qu’elle a l’air de s’entretenir. Cela n’est en fait que le résultat d’une vie pleine de mouvement. Sa peau est sombr, ce qui fait d’elle l’une des rares personnes noires de la périphérie d’Umbra, quoi qu'elle en rencontre de plus en plus. Ses yeux sont noirs, d’un noir profond qui laisse en tout temps s’exprimer son humeur, sa détermination, sa joie.

Ses cheveux, qu’elle garde au naturel, sont frisés comme ceux de sa mère, et bien définis : c’est le fruit de longues heures de travail, tel que le lui ont enseigné ses parents. “Deux fois plus d’efforts pour deux fois plus de classe” disait son père, alors que sa mère était un peu plus mesurée sur la question. Aussi injuste que cela puisse paraître, dans son enfance, Anna Mae était moquée, et recevait parfois aussi des reproches de la part d’adultes qui estimaient que sa coiffure témoignait d’un manque de soin pour sa personne. Des années durant, elle se forçait à les attacher, les lisser, au grand dam de ses parents qui y voyaient un déni de son ethnicité. Cependant, avec le temps, Anna Mae a fait le choix, en s’affirmant à l’adolescence, d’assumer son héritage génétique, et d’en faire une fierté. Elle porte maintenant le plus souvent une coiffure afro qu’elle décrit comme “glorieuse” et ignore avec classe les commentaires à ce sujet.

Au sujet de ses choix vestimentaires, ils sont plutôt éclectiques, mais elle porte rarement des robes. Casse-cou, elle a vite considéré ces vetements comme gênants dans ses pérégrinations. Et puisqu’elle passe le plus clair de son temps à bricoler, elle est de toute façon très souvent recouverte de substances diverses, et porte des vêtements qui ne craignent pas trop.
Psychologie

Anna Mae fait partie de ces gens que la négativité ne semble jamais atteindre. Elle n’est pas toujours optimiste, mais se convainc de l'être en toute circonstances, et pour cause, elle a toujours réussi à faire face aux obstacles que la vie a mis devant elle. La jeune femme ne refuse aucun défi tant elle prend plaisir à les relever, se depasser, et se vanter d’avoir repoussé ses limites et celles de l’univers. Selon elle, bien sûr. Aussi, les règles sont pour elle un concept qui peut se reveler très flou, en de nombreuses circonstances. Si une loi ou une règle ne fait pas sens selon elle, elle n’aura aucun scrupule à l’ignorer, et les remettre en question lorsqu’on le lui reprochera. C’est pourquoi elle se retrouve bien souvent la cible de réprimandes tant de la part de sa famille que des figures d'autorité en général. Si Anna Mae n’avait pas vécu à Umbra, elle aurait certainement eu bien plus de mal à évoluer dans la vie avec une telle mentalité. Néanmoins, au grand dam de ceux qui tentent de la garder en place, elle a bien souvent raison, et arrive presque toujours à ses fins. Parce que si la vie lui a appris une chose, c’est qu’elle ne doit pas attendre des autres qu’ils la comprennent ou la soutiennent dans ses rêves. L'incompréhension de l’autre ne doit pas être un obstacle et s’il faut se mettre des gens a dos, autant que ca en vaille la peine plus tard.

Si l’on devait faire une analogie pour résumer le rapport d’Anna Mae avec les autres, il faut imaginer qu’elle est cet élève turbulent, qui ne suit jamais vraiment les règles, et qui obtient malgré tout les meilleures notes de la classe. On ne comprend pas comment il peut y arriver en ne rentrant pas dans le rang. Et pourtant, elle est irréprochable, pour peu qu’on puisse l'être tout en se tenant parfaitement à côté du modèle que l’on attend. C’est cette fille qui obtient le résultat sans les bons calculs, qui comprend plus de choses que les autres mais les explique mal. Son intelligence est authentique, mais excentrique, comme sa personnalité. Sincère, trop franche, avec un emballage qui dérange, et qui bouscule.

Anna Mae ment parfois, mais jamais très longtemps. Elle se trahit toujours, parce que sa ruse ne dépasse que rarement son enthousiasme et qu’elle ne sait pas tenir un mensonge plus de quelques minutes sans remords. Et comme les événements lui donnent souvent raison, comme les gens lui pardonnent au nom de son talent et des services qu’elle rend, elle a finalement assez peu souvent recours au mensonge. Mais, enfant, elle était une véritable petite comédienne, qui surjouait, certes, bien trop souvent.

C’est une casse-cou qui se met souvent en danger pour assouvir sa curiosité. Parce qu’Anna Mae est surtout une grande curieuse, qui rêve de voyages et d’aventure, d’apprendre, encore et toujours. Apprendre pour mener à bien ses projets, ses dizaines de projets, et repousser encore et toujours les limites. Les siennes, et celles de l’univers, comme elle aime à le croire.

Elle a aussi le sang chaud, et ne prend jamais le temps de se poser et prendre du recul. Aussi, elle prendra très facilement les choses a coeur et peut sembler facilement agressive. Elle regrette souvent son comportement après-coup, mais ne sait jamais comment regler les problemes. Les excuses la mettent mal à l’aise, qu’elle les présente, ou les recoive. Ce qui aura tôt fait de lui donner la réputation d’une têtue impolie.

Enfin, la fille Knight n’est en rien une fine psychologue. Elle essaie parfois de comprendre les autres pour savoir ce qu’ils attendent d’elle mais cela lui est bien difficile. Elle serait sans doute assez facile à manipuler, et son entourage est n’a aucun mal à la surprendre. Néanmoins, elle a conscience de cette faiblesse et tente d’y pallier. Cependant, elle est têtue, et peine souvent à reconnaître ses erreurs quand elle blesse les autres. Non pas par méchanceté, mais véritablement parce qu’elle est toujours pleine de bonnes intentions et a du mal a envisager qu’on puisse percevoir ses actes autrement.

Histoire
Si beaucoup d’endogées voient Anna Mae comme “quelque chose d’exotique”, une sorte d’anomalie dans la société souterraine, objectivement, ses origines n’ont rien de mystiques. Son père est un simple lunarien, qui a profité de la confusion de la fin de la colonisation pour quitter la Lune qui n’avait, selon lui, plus rien à lui apporter. Ou plutôt, parce que le chaos qui y régnait lui refusait tout apaisement pour les années à venir. Il rêvait de construire quelque chose de sain, avoir une véritable influence sur sa vie. Être capable après ces longues années sous le joug d’un régime autoritaire de rêver à une existence de liberté. Il fit alors partie des premières vagues de lunariens qui rejoignirent l’initiative d’Umbra, en 2078. L’accueil y fut plus chaleureux qu’il ne l’imaginait. C’était un véritable saut dans le vide, un geste de foi, que de se projeter dans une société dont il ne connaissait rien, peuplé de gens qui étaient en tous points identiques à ses anciens oppresseurs. Il fut vite convaincu qu’il avait fait le bon choix. Il y rencontra sa femme deux ans plus tard, avec qui il entretint une relation d’abord secrète. Si la plupart des endogées étaient prêts à accueillir les lunariens au sein de leur grande cité, ils n’étaient pas irréprochables pour autant. Avoir une telle relation avec un peuple qu’ils ne connaissaient ni ne comprenaient était hors de la conception de beaucoup d’entre eux. Les deux amants révélèrent leur relation au grand jour a l’occasion de leur mariage en 2082. On ne peut pas dire que cela fit grand bruit, Knight avait fait profil bas depuis son arrivée, et sa femme n’était certainement pas une célébrité. Ce fut un avantage pour eux, lorsqu’ils décidèrent de vivre plutôt dans le dédale, afin de se préserver. Si les mouvements anti-lunariens n'étaient pas aussi radicaux qu’aujourd’hui, ils préférèrent malgré tout le choix de la prudence. En 2084 naquit leur unique enfant, qu’ils nommèrent Anna Mae. Assez vite, la question de son patrimoine génétique se posa. Serait-elle plutôt lunarienne ou humaine ? A quoi devaient-ils s’attendre ? Afin d’en avoir le coeur net et de ne pas priver sa fille de son éventuel potentiel, le père d’Anna Mae prit soin de la garder exposée souvent à la lumière lunaire, aux moyens d’objets faits de cristaux qu’il avait ramenés de la Lune. S’il avait quitté sa patrie pour vivre mieux, il n’en abandonnait pas sa culture, qui faisait partie de lui et, selon lui, devait faire partie de l’éducation sa progéniture également. Son épouse, passionnée par la culture Lunarienne, était du même avis, et prenait très à coeur l’éducation métissée de sa fille.

Ainsi, toute son enfance, Anna Mae fut en contact permanent avec des doses relativement faible de lumière lunaire, sans en avoir vraiment conscience. Pour elle, ces objets n'étaient que de jolis artefacts, disposés ça et là dans sa maison pour les vertus apaisantes de leur lumière. Assez vite, il devint évident que sa fibre lunarienne etait bien presente : Anna Mae était dotee d’une force et d’une résistance aux coups assez inhabituels pour une enfant de son âge. Le tout couplé a son caractère casse-cou, elle attira rapidement l’attention de ses enseignants, et de ses camarades de l’Atelier. A cet période eut lieu une discussion avec son père qui résonne encore aujourd’hui dans l’esprit d’Anna Mae chaque jour. Elle apprit ce jour là le véritable pouvoir de ces objets lumineux, l’importance de la maîtrise de soi, de son héritage, et tout ce qui pouvait émaner de ce fardeau sur ses épaules.

Peut-être était-ce une heureuse coïncidence, peut-être un signe. C’est ainsi que tous les trois souhaitaient le voir, mais l’événement qui mena à cette discussion tombait le jour des dix ans d’Anna Mae. Et suite à cette leçon de vie, elle reçut son cristal lunaire, que son père gardait précieusement depuis son arrivée chez les endogées. Et même si Anna Mae prit toujours soin de cacher le cristal contre son coeur, elle n’en reste pas moins fière, mais aussi passionnée par les pouvoirs de cette chose. Depuis cet âge là, la fille Knight étudie les cristaux, en secret. Si l’enfant se démarquait par son caractère bien trempé et sa force un peu hors norme, ce n’était rien face à son talent tout particulier pour tout ce qui touche à la mécanique, l’électronique, et la conception d’objets divers, parfois farfelus, souvent révolutionnaires.

C’est ce talent qui lui permit de rejoindre à l’âge de onze ans, en secret, un petite groupe de hackers endogées qui travaillait sur l’ouverture du réseau endogée aux réseaux de connection de la surface. Ils venaient à peine d’y parvenir lorsqu’elle rejoignit la troupe : c’était précisément ce fait d’arme qui l’attira. Elle admirait cette ingéniosité dont ils faisaient preuve. Et eux virent en elle un talent qu’ils voulaient à tout prix dans leurs rangs. Quand bien même Anna Mae elle même n’était pas consciente de ses capacités, avant d’être mise à l’épreuve de nombreuses fois par ledit groupe.

Quelques années plus tard, alors qu’elle travaillait en cachette sur divers projets mêlant robotique et énergie lunaire à l’aide de son cristal, elle fut contactée par la troupe d’Arlene Sky, en personne. Ses idéaux ne la touchèrent pas plus que ça : elle était d’accord avec elle, certes, ne comprenait pas toujours la force de son engagement. Cependant, elle vit là dedans une opportunité : celle de voir le monde extérieur. La surface. Découvrir de nouvelles choses, se procurer des éléments de technologie terrienne et, peut-être, qui sait, lunaire ? Arlene n’avait aucun scrupule à briser la tradition endogée et se mettre en danger, elle allait à la surface ! Pendant des heures ! Et elle ramenait tellement de belles choses, parfois même de la nourriture terrienne qu’elle n’aurait jamais pu goûter si elle était restée terrée dans la demeure des Knights.

Sans surprise, Anna Mae accepta. Peu importaient les idéaux, tant qu’ils ne véhiculaient pas l’intolérance. Elle pourrait toucher du doigt ses rêves par ce biais. Rejoindre ce groupe donna à son nom une sonorité connue, de plus en plus de gens entendirent parler de ses “exploits” techniques, et c’est ainsi qu’elle décrocha un travail à l’Atelier, en étroite collaboration avec le service de la Serre responsable des plantes médicinales. Elle travaille désormais sur le développement technologique médical, afin d’améliorer, autant que possible, le niveau de soins accessible pour les endogées. En privé cependant, son coeur la porte plutôt vers la robotique, et le développement d’une technologie hybride utilisant les cristaux lunariens. Mais le manque de ressources et ses informations limitées sur sa culture d’origine la freinent malheureusement. Le reverse engineering a ses limites.

Anna Mae apprit beaucoup, au contact de la troupe d’Arlene Sky, et elle en apprend encore tous les jours, sur elle même aussi. Il fallut attendre ses vingt ans pour qu’elle ait un avant goût de l’étendue potentielle de ses pouvoirs, lors d’une longue excursion à la surface, excursion qui la mena jusqu’aux abords du Spatioport Terrien. peut-être était-ce l’accumulation de toutes ces opérations à la surface, la proéminence de technologie lunaire en ces lieux, ou simplement le fait de grandir, mais elle put expérimenter à cette occasion une force qu’elle n’avait jamais ne serai-ce qu’imaginée. Depuis lors, la jeune femme se fait une mission de tout apprendre sur la nature de ces capacités, et tout ce que l’on peut tirer de cette fameuse “Lumière Lunaire”, si mystérieuse à ses oreilles.

moi, Lyxiae, derrière Anna Mae.
On me connaît déjà, j’ai trouvé le forum en le fondant. Et je n’ai rien à ajouter si ce n’est lorelai
Revenir en haut Aller en bas
Anna Mae Knight - This is not rocket science you know ! {Validée}Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I am the knight who says "Ni".
» Screen armures 165 Knight
» Anna Preston - Are you talking to me ?
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]
» 1st Round: Anna Kournikova vs Maria Kirilenko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlights ::  Persona ::   Présentations ::   Présentations validées-
Sauter vers: