MOONLIGHTS
RPG Science-Fiction / Fantastique. Avatars illustrés. Tous âges et niveaux. Pas de minimum de mots.
2107. Terriens et Lunariens vivent dans la paix, sous le signe du partage et de l’évolution. Grâce à la lumière lunaire et aux sélénites, les humains commencent à développer les mêmes pouvoirs que leurs cousins. Pour la première fois cette année, après un siècle et demi d’histoire complexe entre la Terre et la Lune, le tirage au sort a désigné un Lunarien pour prendre la tête du Conseil de la Fédération Terrienne. La nouvelle est clivante : si certains y voient une belle progression à l’avenir, d’autres redoutent les contestations ou même des luttes de pouvoirs en ces temps troublés. Sous Terre aussi, chez les Endogées, les opposés s’affrontent, entre régression et idéalisme. Alors que chacun essaie d'avoir sa part du gâteau, votre aventure commence ici : qui serez vous ?

Partagez | 
Trompeuses Apparences
Mer 17 Mai - 4:48
avatar
messages
Invité
Invité
Sujet: Trompeuses Apparences

TROMPEUSES APPARENCES

feat.Emil & Jason


Confortablement installé au fond de son grand fauteuil en cuir noir, pieds posés sur le bureau, Rock fumait de sa main droite tout en projetant nonchalamment de sa main libre des fléchettes sur une cible située à l’autre bout de son bureau. Perdu dans ses pensées, il réfléchissait semblait il à une affaire sur laquelle il travaillait. Tout autour de lui, le bureau était assez mal rangé. En fait, l’agent spécial s’était étalé sur les deux bureaux de la pièce et se les était appropriés puisqu’il n’avait plus de coéquipier depuis bientôt six mois. Sur les murs, il accrochait des tas de photos ou notes qui l’aidaient à faire le point durant ses enquêtes en balayant la pièce d’un simple coup d’œil.

Cependant, il n’était pas dur de noter que certains documents affichés sur les murs dataient d’affaires qui avaient été bouclées depuis pas mal de temps. Le jeune inspecteur ne rangeait quasiment pas son bureau, et travailler dans un tel bordel lui plaisait.
Soudain, on frappa à la porte, et un policier entra dans le bureau sans attendre :
- Qu’est-ce que tu veux, Kayden ? Demanda le brun d’une voix décontractée sans même le regarder, les yeux toujours fixés vers la cible.
- Le chef te demande, Rock. Maintenant ! Ajouta-t-il, conscient que s’il ne le précisait pas, Jason ne s’en inquièterait pas spécialement.
- Ah.. Ca faisait longtemps… marmonna le nippon avant de projeter une fléchette qui se planta très près du centre de la cible. Merci, vieux ! Ajouta t’il à l’adresse du dénommé Kayden qui disparut aussitôt après un hochement de tête à l’attention de l’inspecteur.

D’un air blasé, Rock s’extirpa de son fauteuil et quitta son bureau en se dirigeant vers le bureau du capitaine, cigarette au bec. Il frappa deux fois, puis entra au moment où la « douce voix » de l’officier s’éleva pour lui dire d’entrer. Tout en refermant la porte, Rock s’adressa à son chef d’une voix étrangement détendue :
- Vous vouliez me voir, capitaine ?
- Tu ne sais pas lire, Rock ? Demanda aussitôt ce dernier en fixant le nippon avec un regard noir.
- Murphy, on va pas recommencer avec ça… Vous m’avez encore demandé de venir pour me faire un cours sur le tabagisme et ses dangers ? Demanda Jason, conscient que c’était de ça et des lettres « zone non-fumeurs » écrites en rouge sur la porte du bureau du capitaine.
- Pour une fois, j’aimerais bien que tu te comportes comme un flic normal et que tu fasses ce qu’on attend de toi, ça me changerait agréablement ! Répliqua l’officier d’un ton agacé. Assieds-toi ! Il faut qu’on parle !

Jason s’immobilisa alors, debout devant le bureau de son chef, sentant que cet entretien risquait d’être plus pénible que d’habitude. Il hésita un instant, puis coopéra et s’assit dans un des fauteuils.
- Qu’est ce qui se passe, Murphy ?
- Je viens d’avoir un nouveau coup de fil de nos supérieurs…
Visiblement agacé et habitué à la suite du contenu de ce genre de phrase, le brun soupira longuement avec un air à la fois agacé et blasé.
- Qu’est-ce que j’ai fait, cette fois ?
- Tu as encore embouti une voiture, Rock !
- Il le fallait pour attraper les suspects…
- Tu sais combien coûtent ces engins ?!
- Pardon, mais je croyais que notre boulot consistait à neutraliser les menaces, pas à faire de la comptabilité… coupa soudainement l’agent qui détestait ce genre de critiques.
- La seule raison pour laquelle tu peux faire ton boulot, c’est que tu es financé pour ça ! Bon sang, Rock ! Tu travailles seul et tu coûtes plus cher à toi tout seul aux compagnies d’assurance que la moitié des flics de ce service combinés !
- Peut-être que s’ils travaillaient réellement, au lieu de faire semblant, leurs dépenses seraient similair… Répliqua alors Jason d’un ton froid mais dur.

Pour toute réponse, Murphy abattit son poing sur le bureau, ce qui attira aussitôt l’attention de Rokuro :
- Ca suffit, Rokuro ! Cette fois, je suis obligé de mettre les points sur les i ! Tu as intérêt à changer ta façon d’agir si tu ne veux pas avoir de problèmes ! L’assurance va bientôt exiger qu’on te retire des rues si tu continues à tout casser sur ton passage ! Et attends-toi à ce que je te trouve un nouveau partenaire très bientôt ! On m’a chargé de te trouver quelqu’un qui pourra te surveiller !
- Oh, pitié… rétorqua l’agent en levant les yeux vers le plafond.
- Tu ne peux pas bosser seul, je te l’ai déjà dit plusieurs fois ! C’est contre le règlement !
- Même si vous me trouvez quelqu’un, ça ne changera rien… Le nouveau ne tiendra pas plus de quelques mois avant de demander son transfert, et je travaillerai à nouveau seul d’ici trois mois à tout casser. Il me semblait qu’on était tombés d’accord là-dessus…
- J’ai peut-être trouvé quelqu’un d’aussi pénible que toi pour te rendre la pareille, alors ce n’est pas garanti ce coup-ci… Et très franchement, j’espère que ce sera le cas, juste histoire que tu saches à quel point ça fait vieillir de devoir gérer quelqu’un comme toi sans arrêt !

Le nippon fixa le capitaine avec un sourire narquois avant de répliquer :
- Ca m’arrivera pas à moi. Dans la vie, y a les gagnants et les perdants, et moi, la vie me fera pas ça !
- Oué, ben, elle me l’a fait, à moi ! Riposta Murphy d’un ton agacé.
- Je sais, répondit Rock, sourire narquois aux lèvres.
L’officier fixa son agent d’un air suspicieux, avant qu’il n’ajoute :
- Vous voyez ce que je veux dire ? Gagnants, perdants…
- Fous-moi l’camp, Jason ! Hurla Murphy en pointant la porte du doigt.

Le brun éclata de rire avant de se lever et de se diriger vers la porte. Mais alors qu’il posait la main sur la poignée, son chef s’adressa à nouveau à lui d’un ton redevenu grave :
- Rock… ! C’est ta dernière chance, cette fois… Si tu ne fais pas gaffe à ton comportement sur le terrain, je ne pourrai pas t’éviter un blâme… Et je doute que ce soit ce que tu veuilles. C’est compris ?
Jason tourna un regard légèrement plissé vers Murphy, l’observa un instant, puis hocha la tête en silence avant de quitter la pièce.


Dernière édition par Jason Rokuro le Ven 19 Mai - 19:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Mai - 18:21
avatar
messages
Invité
Invité
Sujet: Re: Trompeuses Apparences

TROMPEUSES APPARENCES

feat.Emil & Jason


Parcourant les couloirs tranquillement, le nippon s’approcha de l’entrée de l’appartement autour duquel de nombreux policiers s’affairaient. Il traversa la bande holographique turquoise indiquant que c’était une zone de crime restreinte et entra en montrant son badge à un homme qui avait levé la main pour l’arrêter. Un officier en uniforme s’approcha alors de lui, visiblement content de le voir :
- Agent Rokuro ?
- Rock, ça suffira, répondit le nippon d’un ton professionnel.
- Comme vous voudrez. Je suis le lieutenant Harris. C’est moi qui ai fait appel à votre unité pour ce crime.
- Très bien. Pourquoi je suis là, du coup ? Demanda Jason sans la moindre gêne.
- Je vais vous montrer, ce sera mieux… Annonça Harris en l’invitant à le suivre.

Ils pénétrèrent dans un grand salon assez luxueux et moderne au centre duquel gisait un corps, à terre. Un corps qui était complètement gelé.
- Voilà pourquoi vous êtes là !
- Whaou… Voilà qui jette un froid, commenta Rock en s’allumant une cigarette avec un léger sourire. Qui est la victime ? Demanda-t-il en tournant autour du cadavre sans l’approcher.
- Michael Lang. Cadre supérieur au département des finances. Soupçonné par plusieurs des nôtres de tremper dans des affaires illégales.
- Ma foi… Il semblerait que leurs soupçons étaient fondés, à première vue, répliqua l’inspecteur en s’agenouillant près du corps au niveau de la tête.
Il expira sa fumée en observant le visage figé du mort, et ajouta :
- Il aurait été congelé sur place… ? Demanda-t-il sans réellement s’adresser à Harris.
- C’est notre hypothèse, en tout cas. C’est pourquoi j’ai fait appel à vous.
- D’accord… Bon, transportez le corps jusqu’au labo et faites une autopsie complète. Je veux savoir de quoi il est mort. Et faites attention en le transportant ! A cette température, vous risquez de le transformer en apéricubes si vous le faites tomber, ajouta t’il tout en sortant sur la terrasse pour téléphoner tranquille.

Il appela aussitôt la jeune et talentueuse hackeuse travaillant pour l’USS. Une jeune asiatique nommée Mei Lin.
- Mei ? C’est Rock.
- Qu’est-ce que je peux faire pour toi, mon p’tit ténébreux ? Répondit celle-ci d’une voix espiègle.
- Trouves moi tout ce que tu pourras sur un dénommé Michael Lang, un cadre bossant aux finances. Apparemment, on a déjà enquêté sur lui, tu dois avoir un doss…
- Oui, j’en ai un ! Il a été soupçonné notamment de fraude à plusieurs niveaux et une enquête a été ouverte l’an dernier pour…
- Mei ! Coupa gentiment le nippon qui était habitué à ce qu’elle s’emballe, Regroupe les infos que tu pourras trouver sur lui ! Je passerai te voir directement tout à l’heure.
- Comme tu voudras ! Répondit celle-ci.

Rock raccrocha et rangea son téléphone avant de regagner le salon, où plusieurs policiers et coroners s’affairaient à installer le corps congelé sur un lit pour le déplacer. Il s’immobilisa soudain en fixant le sol, plus précisément l’endroit où se tenait le cadavre. Un air peu convaincu brilla dans ses yeux, et le lieutenant Harris s’approcha alors de lui avant de lui demander :
- Un problème, Rock ?
- Ca se pourrait bien, oui… souffla le brun avant de s’accroupir et de toucher le carrelage sur lequel gisait le mort quelques secondes plus tôt.
- Qu’est ce qui se passe ?
- Eh bien… Notre homme a été congelé sur place, mais il n’y a pas la moindre trace de gel autour du corps. Je trouve ça… étrange, disons. Assurez-vous que l’autopsie soit faite rapidement, d’accord ? Ordonna-t-il en se redressant et en s’approchant du téléphone.

Il dégaina alors une nouvelle fois son portable et appela Mei qui le reçut de manière toujours aussi extravagante :
- J’te manquais déjà, mon cher Rock ? Lui susurra-t-elle d’une voix sucrée.
- Comme toujours, lui répondit-il avec un léger sourire. Trouve-moi la liste des appels sortants et entrants, je veux savoir à qui il a parlé avant de mourir.
- J’te dégote ça tout de suite, mon chou.
Le nippon patienta quelques instants avant que la jeune Hackeuse ne reprenne la parole :
- Rien de bien intéressant, notre homme n’a pas beaucoup d’amis. Livraison de pizza, appel à de la famille… Ah, attends… Il a appelé un certain Emil Klaus, en fin de matinée.
- Qu’est-ce que tu as sur ce Klaus ?
- Pas grand-chose… Cadre supp’ dans les hautes finances, le genre costume trois pièces et propre sur lui.
- Un ami de Lang ? Vérifie s’ils ont été en contact ensemble ces derniers temps.
- Hmmmm… Non. Rien dans les douze derniers mois en tout cas.
- Hm, intéressant. Lang meurt le jour où il appelle ce type. Il est temps d’aller rendre une viste à ce Klaus. Merci, Mei ! Envoie moi son adresse, et rassemble moi les données sur ces deux hommes, j’en aurai sûrement besoin en rentrant au QG.
- Entendu, mon chou !

Revenir en haut Aller en bas
Trompeuses ApparencesVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlights ::  Terre ::   Ys ::   District Novus-
Sauter vers: